Esprit du Thé | DemysTEAfication

3 mars 2012

Esprit du Thé

thé de chine

L'Esprit du thé est un comptoir situé à Strasbourg, au 7 rue d'Austerlitz. Voilà une petite boutique que l'on pourrait presque ne pas voir, tant sa devanture n'est pas large. De la même façon, ce comptoir est tout en longueur, bordé par des étagères de style chinois sur lesquelles reposent théières, objets autour du thé et galettes et pots de thés en vrac et se termine par une banquette basse double autour d'une petite table, comme espace de dégustation.

Le comptoir possède son site de vente en ligne ( http://www.espritduthe.com/ ) un peu bizarre par la mise en avant des bienfaits des divers types de thés, même s'il faut avouer que c'est un peu la mode à droite et à gauche en ce moment. Mais dans l'ensemble, il se dégage un petit air "artisanal"  de tout l'ensemble, comme avec le tout petit "flyer" qui leur sert de carte, quand de nombreux concurrents sortent souvent le grand jeu en la matière.

  
esprit du thé

thé strasbourg

esprit du thé strasbourg

thé strasbourg

Le tout est tenu par Mme Mo Cui Wei, Maître de thé. La compétence est à l'avenant et les sélections que j'ai pu goûter, notamment sur place, sont très bonnes. L'endroit, à la carte peu étendue, propose aussi des valeurs sûres mais en quantités très limitées, comme toutes les références proposées, ce qui constitue une garantie de fraîcheur et qui doit expliquer le fait qu'il n'y ait pas de carte papier, les références tournant vraisemblablement trop vite.

De la même manière, une large gamme de céramiques est proposée, des modèles courants à des prix abordables ( aux alentours d'une quarantaine d'euros ) pour des théières de Yixing "de base" à des produits de grande qualité, réalisés par des potiers particuliers, à près de 300 euros pièce.

Pas de doute, les compétences sont là, c'est indéniable. Les thés sont de qualité tout comme les divers ustensiles proposés à la vente et l'on n'est pas déçu par ses achats ce qui est, ma foi, l'essentiel après tout. Cependant, une chose me dérange quelque peu, l'éternel discours "le meilleur est ici, ce que vendent les autres n'est pas bon et ils n'y connaissent rien" ... cela vient malheureusement, à mon sens,  porter une ombre sur le tableau.

5 commentaires:

edp a dit…

Je ne connais cette boutique que via un sample de YCH que je leur ai acheté.

Malheureusement ce discours avec les "maître", "le meilleur est ici", "on va choisir nous même nos thés d'ailleurs voici les photos" est assez courant. J'ai d'ailleurs eu le droit également au discours "we are the best" mes premières fois à terre de chine dont tu parlais l'autre fois (maintenant qu'ils me connaissent un peu plus, c'est fini). Dans ce que j'ai fréquenté, je n'y ai échappé qu'à l'empire des thés et à thés de Chine.

J'avoue que maintenant j'y fait abstraction. Pour moi c'est la tasse qui parle. Quant aux "maîtres" il semble que toute personne ayant vécu un minimum en Chine sait que c'est une notion inexistante, selon ce que m'ont dit plusieurs chinois. Que le terme vienne de Mme Mo, de Mme Tseng ou de postcardteas. O. Schneider nous a rappelé que le terme chinois est "cha ren", homme de thé. Le reste, c'est une connerie commerciale pour apater le badaud et lui faire croire qu'il achète de la qualité.

Tsubo a dit…

Oui, moi aussi toute cette "maîtrise" me fait parfois un peu pouffer de rire ... je passe distraitement les grandes déclarations mais cela reste tout de même un peu pénible à force ... la répétition à diverses sauces et à divers accents du même discours peut être ?

GEORGES Le Gastronome a dit…

Oui c'est embêtant cette multiplication de "Maîtres"...
Je n'appellerai jamais Madame Tseng "Maître"! je ne suis pas son disciple non mais!
En ce qui concerne Postcard Teas ca me gêne moins puisqu'il ne s'auto-proclame pas "maître" lui-même, il s'agit des producteurs de thés, tout comme il ne prétend pas avoir pour ancêtre le premier disciple de Confucius ...
Ceci dit je serai curieuse de savoir ce que Tim entend "Tea Master", il doit y avoir une explication...

William a dit…

En général, en Chine, quand on a affaire à une personne importante, on peut l'appeler Laoshi 老师, "professeur", en signe de respect. Maître de thé semble être une expression tout à fait occidentale.

On peut appeler "maître" (Shifu 师傅) un chauffeur de taxi, ou un technicien spécialisé dans un domaine précis, dans le cadre du thé, cela pourrait désigner un opérateur dans une manufacture par exemple.

Bien sûr, la distance entre le Chinois et le Français ou l'Anglais laisse beaucoup de liberté dans les traductions, maître de thé sonne mieux que professeur de thé ;)

Tsubo a dit…

Merci pour tous ces intéressants éclairages.

"maître de thé" sonne en effet mieux, mais c'est surtout plus vendeur ... cela confère une aura de qualité et de connaissance qui envoie le signal au consommateur "lambda" qu'ICI, ce sera forcément bon ... bref, ce n'est qu'un argument marketing parmi d'autres ...