Maiko " Kioko " | DemysTEAfication

16 mars 2012

Maiko " Kioko "

kioko

Encore un matcha, qui inaugure une série que l'on trouve chez Kioko, épicerie japonaise située au 46 rue des Petits Champs à Paris. Celle-ci propose donc, entre autre, divers matcha et possède même un site de vente en ligne. A priori, c'est la marque Maiko Tea.

maiko matcha

Celui-ci est mis en vente au prix de 16 euros les 40 grammes ( soit 40 € les 100 grammes ), ce qui n'est pas excessif. La boite nous renseigne peu sur l'origine du produit, son couvercle et un côté reprenant le même motif d'une maiko.

Au nez, c'est une odeur de matcha, comme de coutume, assez plate, sans vraiment d'élément qui vienne se mettre en avant. En bouche, pas de surprise, c'est le matcha ( comme de coutume ), plutôt marin, sans un goût d'algue trop prononcé cependant et sans l'iode. Le tout est assez léger, sans amertume palpable mais sans vraiment de corps même si cela n'est pas forcément désagréable.

kioko

4 commentaires:

Sébastien a dit…

Petite remarque en passant, sachant que je n'y connais absolument rien en matcha (je n'en ai bu qu'un seul dans toute ma vie) : généralement quand on voit des photos de matcha, le chawan est loin d'être rempli à ras bord, et il y a beaucoup de mousse, sur toute la surface du bol.
Tes photos à toi n'ont rien à voir (peu de mousse, on dirait plutôt une tasse qu'un bol, et cette dernière est remplie à ras bord).
Est-ce que tu transvases le breuvage dans une tasse après l'avoir préparé dans un autre récipient ? Pourquoi ?
Et ne nous fais pas croire que tu n'as pas de chawan sous la main :)

Tsubo a dit…

Remarque judicieuse !

Normalement, on dispose une mesure et demie à deux mesures dans le chawan et l'on rempli ce dernier à un peu moins de la moitié d'eau avant de mélanger : c'est non seulement le seul moyen de faire mousser, mais c'est encore le seul moyen de préparer le matcha si on utilise un fouet en bambou traditionnel sans tout mettre hors du bol. Ensuite, l'on fait ainsi car le matcha une fois battu se bois très rapidement pour ne pas qu'il "retombe" au fond du chawan.

Maintenant, pour les "revues",je mets le double de matcha et le double d'eau ( je prépare une plus grosse quantité quoi, soit deux "bols", ce qui est possible avec un mousseur à lait ) pour avoir dans un premier temps la totalité du goût, puis pour me concentrer dans un deuxième temps un peu plus sur les arômes plus fins : au départ, le matcha a un goût de matcha et l'on ne discerne vraiment en plus de cela qu'un degré d'amertume plus ou moins fort ... c'est ce que l'on pourrait appeler le "goût total" de la chose ... puis, la gravité faisant son oeuvre, la poudre battue redescent peu à peu au fond du chawan, diminuant d'autant l'amertume éventuelle et le goût de matcha ... on ressent alors mieux les éventuels autres arômes qui ne sont plus masqués par la feuille en poudre ... c'est unusuel, mais cela peut s'avérer redoutable : algue pourrie, goût de poiscaille, ... on voit vite si le matcha est éventé où si le vendeur a essayé de faire passer un matcha pour la cuisine ou un thé vert quelconque réduit en poudre pour un matcha de dégustation ( au passage, attention, j'ai déjà vu passer des matcha de "cuisine" fabriqués en Chine ... ) qui se vendra plus du double ...

Pour le reste, c'est plutôt une question de prise de vue : "j'élimine" en la buvant la mousse avant la photo, qui est toujours d'un vert pâle tirant sur le blanc pour avoir le matcha proprement dis en dessous qui lui varie du vert profond à un vert un peu plus électrique suivant les divers matcha.
Après, le zoom sur le chawan réduit le champ et donne l'impression que ce dernier est plus petit ... la forme n'aide pas non plus : ici, un Tsutsu - chawan, c'est-à-dire un chawan haut : presque 11 cm de haut alors qu'un chawan "normal" en fera 8 au maximum ... mais aussi plus "serré" : 9 cm de large, là ou un chawan fait plutôt 11 ou 12 cm.

Donc, préparation et présentation "particulière" liée au test et illusion d'optique, voilà le pourquoi du comment !

P.S. : et pour les chawans, je vois que je ne pourrai pas t'avoir ;) j'en ai effectivement sous la, euh, sous les mains, c'est vrai :) je devrais même dire que j'en ai sous chaque doigt et qu'il me faudrait des mains supplémentaires ! " apparente attirance compulsive sur les vaisselles asiatiques " mais non voyons :)

Sébastien a dit…

Merci pour cette réponse circonstanciée !
Dis donc, le mousseur à la lait, c'est pas très wabi sabi ça, non ?

Tsubo a dit…

non, le mousseur à lait ikea, çà ne l'est même pas du tout ... mais
c'est super pratique !