Tuocha " Yunnan Tuocha " 2009 | DemysTEAfication

24 février 2012

Tuocha " Yunnan Tuocha " 2009


tuo cha

Chose promise, chose due ! J'avais promis de boire les pires lavasses, je commence donc par celle-ci. Tout le monde connait la version en sachet aromatisé ou non de cette chose :
thé tuocha
Photographie © Yunnan Tuocha
On le trouve aisément un peu partout, au prix moyen constaté de 9 € le Tuocha de 100 grammes. J'ai trouvé le mien en 2009 chez Tang Frères, 48 rue d'Ivry à Paris, mais en cherchant bien, vous le trouverez aussi au rayon "diététique" de votre supermarché habituel, pour peu que le-dit supermarché ne soit pas trop petit. Je n'en avais goûté alors qu'un petit morceau, puis l'avais mis de côté parce que je le trouvais trop dur à casser, pour finir par l'oublier au fond d'une jarre, hors de son carton.

tuocha

tuocha

Autant le dire tout de suite, le nid est dur comme du bois quasi pétrifié et il faut appuyer bien fort sur le pic avec un mouvement de rotation pour qu'il s'enfonce de quelques millimètres ( au passage, bien faire attention de ne pas s'enfoncer le pic dans la main ). Je sais que les thés sous forme de tuocha sont très compressés, mais là, on atteint des sommets ! A force de patience et d'endurance, on arrive a en détacher des morceaux bien compacts.

Sous sa forme sèche, il se dégage une odeur de poisson. Après un premier rinçage, c'est la vieille cave qui vient nous voir. Tout étant resté compact, un deuxième rinçage est nécessaire et là, c'est une odeur de carton qui domine tout d'abord, puis cela sent enfin le Pu Erh cuit, mais brûlé.

Au nez, la liqueur est assez inexpressive, mais des effluves de caramel brûlé se dégagent toutefois.

tuocha

La liqueur est très sombre, d'un brun très profond, tirant sur le noir. En bouche, un goût de Pu Erh cuit, insistant sur la terre, avec une longueur de champignons de Paris, mais toujours avec une note persistante de carton ondulé. Au fil de dix infusions, la terre s'estompe peu à peu, laissant les champignons blancs prendre l'ascendance, mais sans disparition du carton.

L'infusion quant à elle n'est pas très belle à voir, car elle est composée de morceaux de tiges de tailles diverses, de brisures fines de feuilles et de morceaux de feuilles un peu plus grandes ... rien d'étonnant quand on repense à la façon dont ce tuocha était compressé.

tuocha

En conclusions : 
  • un mauvais Pu Erh, même un peu vieilli, restera un mauvais Pu Erh.
  • il faut aussi goûter des lavasses pour avoir des points de comparaison
  • la marque en question semble revendre différents tuocha de divers producteurs sous la même boite générique de sa marque, car il semble que d'autres ont eu une expérience plus positive avec ce qui semble être un thé de la même marque ... en gros, acheter un tel tuocha serait un peu comme jouer à la loterie ... quoi qu'il en soit, j'ai perdu, pas de doute ...

21 commentaires:

Mars a dit…

Bonjour,

J'ai joué à la même loterie et ... j'ai perdu !
J'ai trouvé ce tuocha (année inconnue) dans un supermarché. Je l'ai acheté juste pour le fun. Je ne m'attendais pas à grand chose, c'était histoire de dire que j'avais trouvé du puerh près de chez moi.
Je n'ai pas fini la tasse !!!

Tsubo a dit…

Bonjour,
en règle générale, l'année doit être celle de l'achat, ce genre de choses tourne vite dans les rayons et je ne pense pas que les grandes surfaces fassent beaucoup de stocks de ce genre de produits ... pour ma part, je me suis forcé à goûter à chaque infusion réalisée ( une dizaine ) pour voir comment cela évoluait - évolution décevante, vous vous en doutez je pense :) -, mais mon Kensui en a "absorbé" la plus grosse part ...

Sébastien a dit…

J'ai le même !!! Absolument infect, imbuvable, j'avoue que je n'ai jamais pu pousser jusqu'à 10 infusions. J'admire ton opiniâtreté.

Tsubo a dit…

Je dois surtout dire merci à mon kensui ... par contre, je sais maintenant avec quel type de thés la Maison des Trois Thés décore ses devantures ...

Alain KERBRAT a dit…

10 infusions, ... bravo pour le dévouement, c'est de la conscience professionnelle

Tsubo Nicolas a dit…

... ou des tendances suicidaires ... au choix !

Il parait cependant que ce type de thé, d'après Olivier de Puerh.fr, manufacturé à destination de la France est recherché par les chinois dans ses millésimes anciens ! Esprit ce collection peut être ... parce que pour le goût ...

teaddict a dit…

D'aprés vos photos il ne s'agit pas du veritable Xiaguan tuo cha reconnaissable a la grue( l'oiseau!) imprimé sur fond rouge en petit sur le couvercle de la boite et en grand sur le papier qui recouvre le nid.C'est pourtant bien la marque Xiaguan qui a commercialisé ces nids dans les années 70. Son nom chinois est Xiaguan xiao Fa. Attention aux contre facons, la qualité n'est pas la meme!! Ne consommez pas de thé qui a un gout de poisson.

Tsubo Nicolas a dit…

Oui, c'est bien Xiaguan qui a conçu cela ... et qui commercialise visiblement toujours cela ... un tuocha spécialement conçu pour le marché français ( xiao Fa = "petit français" ) et n'a jamais visiblement été spécialement conçu pour être bon ( plus d'informations : http://www.forumdesamateursdethe.fr/viewtopic.php?f=19&t=582&hilit=march%C3%A9+fran%C3%A7ais&start=15#p20738 )

Servatempus a dit…

Bonjour,
Je pense également comme Teaddict que votre tuocha n'est pas un tuocha de la marque Xiaguan. Je reviens de Chine, notamment de la ville de Xiaguan d'où ce thé est originaire et j'ai eu l'occasion de visiter une boutique officielle de la marque Xiaguan. Votre emballage ne correspond en rien avec les emballages habituellement réservés à ce célèbre puerh shu. D'ailleurs, le vôtre ne semble pas millésimé ce qui n'est pas le cas de la recette originelle donc chaque boîte et chaque papier est marqué de la date de fabrication.
Je pense que vous avez l'une des nombreuses versions bas de gamme que l'on trouve un peu partout dans les supermarchés asiatiques de Paris et qui cherchent vaguement à imiter le tuocha Xiaguan mais qui n'en sont pas.
Quant au tuocha Xiaguan lui-même, sans être un puerh transcendant, c'est un shu tout à fait honorable au regard du prix (3€ le tuocha de 100 gr en Chine). Parfait pour tous les jours, si l'on omet la note finale un peu piquante, en fond de gorge, assez typique des puerh de cette gamme de prix.
Basé sur un blend conçu dans les années 70.
bien cordialement.

Tsubo N. a dit…

Bonjour,

Malheureusement, "l'identification" est un jeu un peu plus compliqué que cela et il ne suffit pas de se rendre dans une boutique en Chine pour tout savoir ... En effet, tout d'abord, la date de fabrication ne figure pas nécessairement sur l'emballage surtout pour les millésimes plus anciens, pour les tuo comme pour les galettes ou les briques d'ailleurs, car les mentions que l'on trouve actuellement sont le résultat d'un changement "assez récent" de la législation chinoise ... d'autres fois, les indications figurent juste sur l'emballage en carton et pas sur l'emballage papier ... ensuite les emballages changent souvent d'une année sur l'autre, voire même au cours de la même année : un rapide coup d’œil ici (http://www.puerhshop.com/index.php?main_page=product_info&cPath=9_11&products_id=2027) et ici (http://www.puerhshop.com/index.php?main_page=product_info&cPath=9_11&products_id=1844) permet de s'en rendre compte assez facilement ... Dans le cas présent, on a bien là un thé de chez Xiaguan ...

Pour le goût, comme toujours, c'est affaire de personnes, mais j'ai pu goûter un certains nombre de Shu moins chers ou au même prix qui étaient bien meilleurs et, ma foi, s'il est à votre goût, je vous laisse bien volontiers ce type de produits !

Bien cordialement.

Servatempus a dit…

Bonjour,

Je ne prétends nullement tout savoir. J'affirme juste que les photographies qui illustrent votre article ne présentent à aucun moment un tuocha de la marque Xiaguan.

Sauf la deuxième photographie que vous avez repris d'internet et dont vous mentionnez d'ailleurs le crédit photographique sous la mention "Yunnan Tuocha" et qui devrait plutôt être "Yunnan Xiaguan Tuocha".

De nombreuses marques proposent des "Yunnan Tuocha". Ce n'est qu'une appellation commerciale parfaitement libre et ce n'est pas parce que vous achetez chez "Frères Tang" un puerh présentant la dénomination "Yunnan Tuocha" qu'il s'agit nécessairement d'un tuocha de la marque Xiaguan.

Les deux produits Xiaguan que vous présentez en lien ont des emballages différents et c'est normal. Il s'agit des deux formats proposés par Xiaguan de ce puerh : boite en carton rigide ronde pour la version 100gr et boite en carton souple carrée pour la version 250gr.

Par contre, vous constaterez que systématiquement, sur les emballages, la marque Xiaguan est inscrite à plusieurs reprises, même sur le Nei Fei.

Ce n'est absolument pas le cas du tuocha que vous présentez dans votre article, qui d'ailleurs est dépourvu de Nei Fei...

Et c'est normal car, je le réécris à nouveau pour ceux qui lisent votre revue en pensant que vous y testez le tuocha Xiaguan : celui de l'article n'est nullement un tuocha Xiaguan.

Cela ne me dérange nullement que vous "descendiez" Xiaguan pour la qualité de leurs puerhs, mais encore faut-il que vous jugiez le bon produit, et en l'ayant goûté, ce qui n'est manifestement pas le cas.

Je ne pense pas que vous soyez de mauvaise foi, je pense juste que vous avez fait un malentendu sur la chose jugée.

D'autres éléments propres cette fois-ci à votre test semblent souligner la confusion : l'odeur de poisson, qui n'est pas caractéristique du Xiaguan, et que je n'ai personnellement jamais senti, la liqueur, bien trop sombre sur les photographies (elle tire en principe sur le rouge) et enfin la feuille infusée qui est bien trop morcelée sur le thé testé dans l'article pour être un Xiaguan.

Pour terminer, juste un fait : l'erreur est humaine et ce n'est nullement dramatique de reconnaître que l'on a pu faire une confusion entre deux produits. Ce n'est pas la première fois qu'un être humain fait une erreur et ce ne sera pas la dernière.

J'habite Paris, et manifestement vous aussi.

Je vous propose de vous offrir un échantillon du Xiaguan pour que vous puissiez tester de nouveau et comparer avec le vôtre.

bien cordialement,

Tsubo N. a dit…

Re-bonjour,

Alors, pour Nei Fei et boite, vous remarquerez qu'entre le millésime et l'année de publication de l'article, il se passe quelques temps ... ils ont fini à la poubelle avant la rédaction de l'article... lisez-en les premières lignes ... Vous prétendez ne pas tout savoir, mais vous prétendez tout de même en savoir plus que moi, qui ai eu Nei Fei et boite dans la main, c'est déjà pas mal, non ? Car sans me juger de mauvaise foi, vous remettez tout simplement ma bonne foi en cause ... De fait, au risque de me répéter, il s'agit bien d'un Tuocha Xiaguan, d'autres ci-dessus on pu faire la même acquisition et d'autres blogs font la revue du même produit : http://half-dipper.blogspot.fr/2007/06/2006-xiaguan-tuocha-shupu.html

Pour le reste, et comme je vois déjà que vous allez objecter qu'il s'agit d'un produit CNNP du fait que Hobbes s'interroge sur ce fait, il faut tout d'abord savoir que "Yunnan Tuocha" n'est nullement une appellation commerciale libre lorsque accolée à la boite présentée ci-dessus, elle appartient à la China Tuhsu Yunnan Tea Import & Export Corporation qui n'hésite pas à faire valoir ses droits en assignant au tribunal quiconque reprendrait les termes "yunnan tuocha" et un motif approchant sur ses emballages (deux ou trois procès au moins, de mémoire, avec des distributeurs ayant utilisé juste les termes "Yunnan Tuocha" et au moins un procès pour l'utilisation du visuel)... La China Tuhsu Yunnan Tea Import & Export Corporation est plus connue en Chine sous le nom de Yunnan Tea Group Shareholding Group Co-Ltd, une branche de la CNNP ... Pour rappel, la CNNP ou China National Native Produce & Animal By-Products Import & Export company, entreprise d'état, avait sous son contrôle les marques Menghai, Xiaguan et Kunming, entre autres. La China Tuhsu Yunnan Tea Import & Export Corporation assurait l'exportation des produits de ces différentes marques dont le Xiaguan xiao Fa spécialement conçu dès le départ comme un produit de masse pour le marché français ...

Bien que les marques Menghai, Xiaguan et CNNP, entre autres, aient été privatisées, c'est à priori toujours la Tuhsu Yunnan Tea Import & Export Corporation qui s'occupe de l'exportation des produits Xiaguan pour la France en Joint-venture avec la Société Distriborg France qui s'occupe de la distribution. elle se trouve au 217 Chemin du Grand Revoyet, 69230 Saint-Genis-Laval, vous devriez peut être lui écrire pour leur dire qu'il y a un souci avec leur fournisseur, ils devraient trouver cela très drôle.

Pour le reste, me répétant encore, ayant déjà goûté ce produit, je vous le laisse donc bien volontiers. Pour ne pas perdre plus de temps de façon stérile à mon sens, j'en ferais - ou pas - de nouveau l'acquisition un jour prochain pour 7 à 8 euros sur Yunnan Sourcing dans un emballage de commercialisation pour le marché chinois cette fois-ci pour donner un prétexte de moins aux personnages qui, comme vous visiblement, ne peuvent admettre que d'autres n'aiment pas ce qu'ils aiment et le prennent pour une attaque personnelle.

Adieu.

Lu Yu a dit…

Je confirme, ce thé est infect. Quel intérêt de boire çà franchement ?

@servatempus :

1 - il faudrait régler correctement ton écran, on voit bien que le thé est rouge-brun foncé sur les bords de la tasse ...

2 - à ton avis, pourquoi les chinois considèrent que ce type de thé est un thé noir / thé sombre ?

3 - il faudrait déjà apprendre à infuser ton thé correctement

4 - il faudrait surtout connaitre un tout petit peu le sujet avant de vouloir donner des leçons

Tsubo N. a dit…

Comme j'ai déjà pu le dire ailleurs, "pour se comprendre, encore faut-il parler la même langue" ... ce qui est écrit en suivant le lien ci-dessus est également valable pour les thés natures d'où qu'ils viennent ...

La plupart des gens ne sont pas capables de faire la part des choses et de dépasser l'affect ... s'il aiment, c'est que c'est forcément bon, s'il n'aiment pas, c'est que c'est forcément mauvais ...

Pour ma part, j'essaie de dépasser cet état. Ainsi, il y a des thés que j'aime boire le plus fréquemment possible dont je n'hésite pas à dire qu'ils ont des défauts. Je n'hésite pas non plus à dire d'un mauvais thé qu'il est mauvais lorsqu'il est bourré de défauts. Comme je l'ai déjà dis, je fais une revue qualitative du thé, pas de son buveur ... Certains n'arrivent pas à le comprendre ? Tant pis ... Dans un autre domaine, "chefs de produits" ou "communicants" de marques ou de comptoirs trouvent çà gênant ? Tant pis ...

Pour le reste, on infuse comme on veut ... et si on infuse ce thé en théière de 1 litre avec un faible grammage de thé, il va en effet avoir une liqueur plus rouge mais va aussi être nettement plus insipide ... on n'en verra donc plus les défauts qui seront largement gommés ...

Servatempus a dit…

=> Lu Yu

Les attaques « ad hominem » ne font nullement avancer le débat. Je ne me permets pas de juger les personnes.

Avant de donner des conseils sur ma manière d’infuser mes thés, il serait peut-être pertinent que vous vous intéressiez au fond du problème.

Il ne s’agit pas ici de se prononcer sur le fait que l’on aime ou non un thé.

Depuis le départ, je ne dis qu’une chose : il y a un souci sur le thé testé dans l’article qui, d’après la référence chinoise que je connais, ne correspond pas au thé Xiaguan basé sur la recette 7513 et qui est couramment dénommé « Xia Fao ».

=> Tsubo Nicolas

Il semble que depuis maintenant plusieurs années, le thé importé en France sous l’emballage vert présenté dans votre article ne corresponde plus à la référence historique Xiaguan 7513 mais à la version 7663 qui est basée sur une recette différente.

Par ailleurs, la mention Xiaguan avec l’effigie à la cigogne n’est également plus présente sur les emballages des produits importés en France depuis le changement de recette.

Ceci explique donc cela.

Aussi, je reconnais avoir fait une erreur en affirmant trop tôt que votre thé n’était pas une production Xiaguan car s’en est bien une.

Par contre, le thé testé dans l’article n’est pas un 7513 « Xia Fao » mais une autre référence, ce qui explique les changements sur l’emballage et le fait que d’autres amateurs de thé, notamment anglo-saxons, que Teaddict ou moi-même, ayons une expérience gustative différente de la vôtre.

Pour en avoir le cœur net, je me suis procuré le produit importé en France et je confirme qu’il s’agit d’un thé aux piètres qualités gustatives. Sur la photo suivante, on peut voir à droite le produit Xiaguan originel toujours fabriqué et vendu en Chine, et à gauche, le produit importé en France :

http://i1206.photobucket.com/albums/bb443/vapaanga/IMG_4460_zpst8euco3r.jpg

Depuis le départ, je ne remets nullement en doute vos qualités de testeur.

J’affirme juste qu’il y a un souci sur l’identité du thé testé dans l’article. Il serait peut-être temps que vous le reconnaissiez.

Pour ce qui me concerne, en conclusion, je ne pourrai que conseiller aux amateurs de thés qui souhaitent découvrir la version authentique du Xiaguan Xia Fao 7513 de s’orienter vers un fournisseur étranger type Yunnan Sourcing et d’éviter le produit importé en France.

Et de souhaiter que chacun fasse preuve d’un peu plus d’ouverture afin d’avoir des échanges constructifs autour de notre passion commune : le thé.

bien cordialement,

Tsubo N. a dit…

Que de temps perdu et de glose inutile pour un produit si bas de gamme …

Les remarques de Lu Yu ne vous plaisent pas ? Encore vous en ai-je épargné d’autres bien plus fleuries – et nettement moins constructives, il faut bien l’admettre - en mettant en place le filtrage des commentaires, chose que je m’étais refusé de faire jusqu’à présent, contrairement à d’autres … mais ce sera désormais un automatisme, n'ayant pas de temps à perdre en discussions stériles.

Pratiquant les blogs sur le thé depuis belle lurette, il est certain que les échanges étaient plus musclés dans le temps, mais au moins ils étaient plus intéressants et j’avais ouvert celui-ci pour retrouver de tels échanges … au fil du temps, je ne me demande plus pourquoi tant de blogs ont été délaissés ou fermés (il suffit de jeter un petit coup d’œil dans la barre de droite ) ou ont tout bonnement disparus : les commentaires et les discussions intéressantes sont bien rares, même si l’on peut faire quelques très rares rencontres de qualité, et la plupart des commentaires viennent de trolls qui croient en savoir plus parce qu’ils ont acheté un Tuo dans une boutique de Chine, il faut bien le reconnaitre …

Si je vous suis bien, ce "Yunnan Tuocha" qui n’était pas un produit de chez Xiaguan selon vous, en est bien un … mais vous continuez tout de même à être perclus de certitudes sur la base d’un seul achat … si l’expérience des années passées à consommer et à acheter toutes sortes de productions m’a bien appris quelque chose, c’est qu'il peut y avoir tant de variations sur un même produit et parfois chez un même vendeur ( http://www.teashop.by/product/xiaguan-tuocha/ regardez bien toutes les photographies ) que l'on ne peut être sûr de rien …

Vous partez surtout dans des affirmations invérifiables : "il vous semble", mais il n’y a aucune preuve ou certitude que la recette ait changé ! La recette 7663 est à l’origine destinée à l’Asie du Sud-Est et prévue pour être pressée en galettes … "il me semble" donc que ce soit douteux d’affirmer cela, surtout sans preuve aucune …

Pour votre photographie, plus particulièrement, il y a un problème, une des marques caractéristiques du Xiao Fa, et cela depuis sa création, étant qu’il est pourvu d’un emballage en papier rappelant le papier craft … et pas d’un emballage en papier blanc … même si, comme toujours avec les emballages, rien n'est jamais sûr, vu que la production d'emballages variés pour le puerh est un sport national en Chine.

S’ouvre plusieurs autres possibilités, car après tout, vous êtes persuadé depuis le départ, que vous avez le bon produit, mais puisque l’on est dans les suppositions, autant en formuler d’autres :
- la recette a changé (entre le thé que je présente et celui que vous présentez, il y a tout de même au moins 7 ans qui sont passés. Incidemment, pour d’autres firmes, on a gardé des numéros de recettes « légendaires » mais la facture et le goût ont changé, pourquoi ce ne serait pas le cas pour Xiaguan ?)
- le revendeur vous a vendu un produit de qualité supérieure pour un « xiao fa »
- le revendeur vend des contrefaçons (volontairement / à son insu … ce ne serait pas la première fois au passage) qui sont parfois étonnamment meilleures que les produits d’origine.
- etc … j’en passe et des meilleures …

Bref, sur la foi de vos allégations, il n’y a toujours aucune certitude sur quoi que ce soit, juste quelques questions sans intérêt de plus sur l’origine de votre propre Tuo acheté en Chine …

Pour finir, car voici le temps de notre dernier échange vu que cela est sans intérêt, je ne peux que vous conseiller d’ouvrir votre propre blog, vous pourrez à loisir gloser sur l’épaisseur du carton de la boite, la couleur de l’encre, la présence ou non de tel ou tel sigle, etc, etc, etc., avec vos semblables, Teaddict, Lu Yu I, Lu Yu II, Lu Yu III … Bon courage !

Servatempus a dit…

Vous pouvez toujours prendre un ton hautain et m’insulter, affirmer que tout ceci est stérile ou encore prétendre que je ne connais rien en matière de puerh.

Le fait est que je n’invente rien.

Le numéro de la recette se trouve tout simplement sur le papier d’emballage du tuocha.

Voici une autre photographie de celui-ci :

http://i1206.photobucket.com/albums/bb443/vapaanga/IMG_4468_zps0rzvvv9j.jpg

Il s’agit d’une version achetée en 2008 qui m’a été confiée par un ami collectionneur lorsque je lui ai parlé de notre discussion.

Allez-vous encore affirmer que j’invente ou que j’ai trafiqué l’image ?

Concernant le tuocha Xia Fao 7513 qui vient de Chine, si vous aviez lu un peu plus attentivement mon premier message, vous auriez relevé que j’ai acheté personnellement ce thé directement à Xiaguan, en Chine.

Pour être plus précis, dans la boutique officielle de l'usine.

Mais peut-être allez-vous encore affirmer qu’il s’agit d’un faux ?

Tout comme les autres produits Xiaguan que j’ai acheté là-bas :

http://i1206.photobucket.com/albums/bb443/vapaanga/IMG_4467_zpsnkhhfqtb.jpg

Peut-être aussi d’ailleurs que la boutique était-elle fausse ? Tsss...tsss...

Plus sérieusement, vous feriez avancer la discussion en reconnaissant tout simplement que le thé testé dans votre article n'est pas un Xiaguan Xia Fao 7513.

Si vous ne le faites pas pour vous, faites le au moins pour vos lecteurs.

bien cordialement,

Tsubo N. a dit…

Merci d’achever de vous décrédibiliser un peu plus : vous êtes maintenant un expert en puerh alors que vous disiez vous baser sur la comparaison d’un simple achat ? Qu'internet est pratique décidément !

Que prouve la photographie de votre Tuo « confiée par un collectionneur » ? Que vous avez un Tuo recette 7663 assurément et rien d’autre, pas que celui dont je fait la revue est de la même recette (incidemment, il n’y avait pas de numéro de recette dessus, sinon je l’eus dûment signalé), entre autre …

Pour le reste, évitez de donner des conseils de lectures, vous êtes mal placé pour faire ce genre de reproches, car il est douteux que vous ayez réellement lu l’article ci-dessus, où je fais la revue du « Tuocha Yunnan Tuocha » … Évitez aussi de poster 3 fois le même message de rage de ne pas être mis en ligne immédiatement, il me semble avoir indiqué que les modalités de publication des commentaires avaient changé et j’ai autre chose à faire que de perdre mon temps en billevesées (oui, cette discussion est stérile et sans intérêt, ne vous en plaise, si c’est vous insulter que de ne pas partager vos marottes, tant pis… Usez donc de votre libre arbitre en allant voir ailleurs, j'use du mien en décidant d'utiliser mon temps plus efficacement qu'à vous répondre désormais) ...

Pour finir, je conseille à mes lecteurs, comme toujours, de goûter par eux-mêmes (et pourquoi pas de varier les provenances s’ils le peuvent financièrement) et de se rendre donc compte par eux-mêmes de la piètre qualité de ce type de produits, puis de passer à autre chose et de ne pas s’attarder sur des puerh shu de cet acabit alors que l’on peut avoir beaucoup mieux pour pas beaucoup plus cher …

Voie du Thé a dit…

/popcorn

Lu Yu a dit…

Servus,

1 : le "fond du problème" c'est que tu affirmes depuis le début : "celui de l'article n'est nullement un tuocha Xiaguan" : tu t'es planté et il n'y a rien à ajouter. Maintenant, comme tu t'es trompé, tu voudrais que les autres se trompent aussi. Au fait, "Xiao Fa", quelle ligne dans l'article ?

2 : tu éludes mes remarques et le plus méprisant et hautain ici, c'est toi, à donner des ordres. Tes photos prouveraient ton voyage en Chine ? J'achète la même chose sur Taobao en 5 mn depuis ma tablette.

3 : évites le latin et les règles du bon débat, Quintilien et Cicéron sont morts et dépassés depuis longtemps et le latin ne te fais pas passer pour un intellectuel quand tu confonds un pronom démonstratif avec une partie de verbe pronominal.

Tsubo N. a dit…

Bon, je sais que tu t'amuses bien David vu que tu as sorti le popcorn mais je vais en passer certains en spammeurs et clore la pièce ... je te paraphrase donc :

/rideau !